· 

Nous ne sommes pas des applis !

 Alors que la toile et les médias parlent des progrès de l'Intelligence Artificielle, nous vivons déjà à l'heure du virtuel omniprésent des applications. En quelques clics nous pouvons commander, acheter, vendre, jouer, échanger, partager, etc. A tel point que nous avons tendance à oublier que notre cerveau, aussi performant soit-il, doit, pour apprendre une nouvelle technique se reprogrammer.

 

Il faut donc parfois revenir au plus basiques de nos sensations pour tenter de maîtriser notre corps afin de lui permettre d'acquérir de nouveaux automatismes. Car, une fois ancrées, il est difficile de se débarrasser de ses anciennes habitudes et de changer notre manière de faire. Mais nous ne sommes pas des applis, nous croyons que tout peut se réaliser aussi rapidement qu'un simple glissé-cliqué sur le portable, mais non. Il nous faut du temps !

 

Le chant est un plaisir simple et naturel au même titre que parler ou rire. Pourtant, il requiert des techniques particulières. Pendant les cours de chant nous réalisons souvent que nous sommes prisonniers de nos habitudes.

 

Vous pensez que c'est facile ? Allez-y chantez une note, n'importe laquelle...

Naturellement vous faites un joli AAAAA, mais essayez maintenant d'articuler un iiiiiii sur la même note ?

Mmmh ! Oui ça fait bizarre, hein ?

 

Maintenant essayez donc d'ouvrir la bouche, et n'oubliez pas de respirer surtout !

 

La sophrologie est une aide précieuse pour arriver à maîtriser son corps et son esprit car elle permet d'analyser ses ressentis. Lorsque nous chantons, il faut penser à un tas de paramètres : respirer, maîtriser la position de sa langue, relever le voile du palais, ouvrir ses résonateurs, se souvenir des paroles, de la mélodie, ne pas paniquer à l'arrivée de la note aiguë, en plus il faut interpréter, et, pour finir : gérer son trac. Ouf ! Non, pas encore. Il faut peut être prévoir de faire une petite choré pour agrémenter le tout...

 

C'est pourquoi, à mon avis, le relâchement physique et la détente sont primordiaux pour l'apprentissage du chant. Ils permettent à notre cerveau de calmer le flot des pensées pour se laisser pénétrer plus rapidement par ces nouvelles techniques. Après les avoir traitées, il crée de nouveaux chemins neuronaux. Tout cela en pleine conscience.

 

Parfois, je demande simplement à mes élèves de fermer les yeux, de respirer profondément, de se concentrer sur les sensations auditives pour s'imprégner de la note que joue le piano. Puis, d'ouvrir la bouche et de préparer leur larynx et leur cordes vocales à reproduire la note. Et là, seulement à ce moment là, je leur demande de laisser leurs voix venir avec le souffle.

 

Nous repartons à l'origine des sensations pour les analyser et ensuite les maîtriser à travers la répétition de l'exercice.

 

Tout un programme !

 

Virginie Anseur

Sophrologue et Professeur de chant

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0